L'oiseau - Archers de Marbais

Les Archers de Marbais
Aller au contenu

L'oiseau

Notre société

L'acte d'érection du "Serment de Saint-Sébastien", établi dans la seconde moitié du 16e siècle, parle de "Pappegaye". En effet, à cette époque, en Flandre, l'oiseau en question portait ce nom qui est l'union du vocable "pappe", désignant papier mâché et de "gaye" signifiant le geai... "Pappegaye" voulait donc bien dire un oiseau en papier mâché.
Le mot "Djirau" apparaît dans la nouvelle adaptation officielle du règlement de la Confrérie  datant 1947.
En dialecte wallon, "Djirau" désigne ce bel oiseau au plumage bigarré de brun, de bleu, de blanc et de noir, le geai. C’est ce terme qui est actuellement utilisé pour désigner traditionnellement l’Oiseau Royal à Marbais.

Le " Djirau " de Marbais est en bois sculpté, surmonté d'un haut plumet bariolé ; placé au bout d'une flèche, il constitue le sceptre du roi des archers.

Depuis 1968, un nouvel oiseau remplace le vieux " Djirau ", antérieur à 1900.

L'oiseau de l'Empereur Edouard Mélotte a été confié à vie à la garde du nouvel Empereur, Raymond Villeret, successivement Roi de la Confrérie en 1966-1967-1968. Le nouvel Empereur Raymond Villeret a pourvu au remplacement du coq de Mélotte par une donation à la société d'un oiseau semblable.
Sur la partie antérieure de l'ancien oiseau, on pouvait lire : " Je me laisse tirer par la société des archers de Marbais ". A l'arrière, on avait gravé : " E,B. Mélotte, empereur 1890 ".

En 2018, le Djirau a été "remplumé" grâce aux bons soins de Thierry Gekière.

Djirau, Djireau ou d’Jirau

La traduction en wallon du mot geai varie suivant la région : djirau à Nivelles, djurô à Namur, ritchà ou jdureû à Liège.

Chez nous :
        • Dans les textes de la Confrèrie, on désigne l’oiseau par le mot "djirau".
        • Dans le livre de Marie-Françoise GOFFAUX (Marbais. Des origines à nos jours - Éditions de l’ARC ; 1990), le mot "djireau" est utilisé.
        • À Villers-la-Ville, dans le Bois Cochet, une rue est nommée Drève Colau "d’Jirau", avec un d apostrophe.
        • Dans le dictionnaire « Essai de complément de grammaire aclote. Pou les scolîs du Coûrs dè. Walon », dans le chapitre 52 « Les mouchons » on trouve la traduction : un geai = in djirau.
           
Dans les textes du règlement des Archers, c’est le mot Djirau qui est utilisé. C’est cette orthographe qui paraît la plus correcte pour désigner l’Oiseau Royal.

Retourner au contenu